aller au contenu

La rénovation du Moulin

dimanche 15 juin 2014, par Le Moulin de Bréhaut

Tout débute à mon retour en Bretagne en avril 2013, souhaitant poursuivre ma vie à Bréhaut, je rachète les parts de l’indivision à mes frères et sœurs en novembre pour en devenir la gardienne du lieu.

La rénovation du Moulin
La rénovation du Moulin.

Avec ce vœux, redonner un coup d’éclat au moulin pour mettre en avant la beauté du lieu afin d’y ramener la vie et de le partager.

Démarrage des travaux juste avant Noël 2013 avec en challenge, la rénovation totale de l’intérieur, la mise aux normes et l’aménagement du moulin envisageant une ouverture en gite pour l’été 2014.

A ce moment là, je n’imagine pas la complexité et le labeur qui m’attend !...

Des travaux d’envergure vont alors s’engager.

Juste avant Noël, la pose de la gaine pour le poêle, un travail à 9 mètres en hauteur sur un toit rond réalisé par mon frère Michel, couvreur de son état, aucune entreprise n’ayant accepté d’intervenir. Grâce à lui, maintenant la chaleur est là !

Gwendal, mon fils en vacances, interviendra lui sur l’élagage des chênes devant le moulin afin de protéger la toiture refaite l’année passée par Michel.

En formation CS d’élagage sur Grenoble, le terrain est parfait pour quelques exercices d’application.

Un nouveau déménagement s’impose avant le début d’année, il me faut donc vider le moulin et partir vivre en mobil home.

Début janvier 2014, ça part fort avec le sablage intérieur de toutes les boiseries, efficace mais quel boulot ! (35 sacs de sable à évacuer, merci Christian pour l’aide !!)

S’en suivent les travaux d’isolation du pigeonnier avec la complexité de la charpente, la structure étant cintrée, il faudra plusieurs semaines de travail pour finaliser.

Dans les mêmes temps et chronologiquement, la complexité de la surface restreinte qui ne permet pas l’intervention de plusieurs corps de métiers dans la même pièce pour la remise en état du circuit électrique, la pose des sols (plancher brut clouté à l’ancienne qui nécessitera 8 jours pour 2 niveaux), la rénovation des plafonds entre les poutres, la fabrication sur mesure de la cuisine, les divers ponçages, décapages, traitements, peintures..., la fabrication sur mesure des gardes corps intérieur et extérieur par un ferronnier d’art, le changement des toutes les ouvertures, la création d’un châssis à la place des ailes, la mise aux normes de l’assainissement avec nouvelle fosse et champs d’épandage.

Les « plus », réalisés dans les extérieurs et qui me tenaient à cœur :

  • l’assemblage de l’entrée de manoir en bas du moulin, l’ouverture du portail après 25 années clos, l’arrivée du portillon, la création de deux piliers et de l’entourage.
  • la finition de la terrasse en ardoise ronde autour du moulin.

Ces travaux, mon père, Hervé THOMAS, les avaient pensés, entrepris et mis en œuvre, il ne me restait qu’à faire les finitions...

Avec beaucoup de travail mais c’est bien lancé car en septembre le moulin se propose déjà à la location depuis plus d’un mois avec une réponse prometteuse de la clientèle !!